Normal view MARC view
Séraphine : la vie rêvée de Séraphine de Senlis / Françoise CloarecAuteur principal: Cloarec, Françoise, AuteurPublication : La Loupe, 2009Description : 172 p. ; 22 cmISBN: 9782848682563.Collection: BiographieRésumé: Voici l’exceptionnelle histoire de Séraphine Louis (1864-1942), décrétée par elle-même peintre « sans rivale », et devenue avec la gloire Séraphine de Senlis. Cette femme, née à Arsy-sur-Oise dans une famille pauvre, placée très jeune dans plusieurs maisons bourgeoises de la région, travaille chez les sœurs durant vingt ans, avant de céder à 42 ans aux voix de la Vierge l’enjoignant de peindre. Ses tableaux ayant pour inspiration la flore, les vitraux de la cathédrale de Senlis, ainsi que ses rêves et ses extases, ses bizarreries et sa tendance à l’affabulation font vite d’elle une originale. Soutenue par Wilhelm Uhde, grand collectionneur parisien – le premier à repérer Picasso, Braque et le Douanier Rousseau –, Séraphine va bénéficier d’une grande exposition en 1928 à Paris dédiée aux peintres naïfs et va se bercer de rêves de notoriété. Le jour où Uhde, appauvri par la crise économique, lui retire son soutien, ses repères s’effondrent et, emportée par des élans mystiques, Séraphine va connaître un sort semblable à celui de Camille Claudel. Elle mourra internée et oubliée de tous..Sujet : Séraphine de Senlis ; 1864-1942
Home library Call number Status Date due Barcode
1- Médiathèque d'Ambérieu
Etage
EG CLO (Browse shelf) Available 0206181004

Bibliogr., 5 p.

Voici l’exceptionnelle histoire de Séraphine Louis (1864-1942), décrétée par elle-même peintre « sans rivale », et devenue avec la gloire Séraphine de Senlis. Cette femme, née à Arsy-sur-Oise dans une famille pauvre, placée très jeune dans plusieurs maisons bourgeoises de la région, travaille chez les sœurs durant vingt ans, avant de céder à 42 ans aux voix de la Vierge l’enjoignant de peindre. Ses tableaux ayant pour inspiration la flore, les vitraux de la cathédrale de Senlis, ainsi que ses rêves et ses extases, ses bizarreries et sa tendance à l’affabulation font vite d’elle une originale. Soutenue par Wilhelm Uhde, grand collectionneur parisien – le premier à repérer Picasso, Braque et le Douanier Rousseau –, Séraphine va bénéficier d’une grande exposition en 1928 à Paris dédiée aux peintres naïfs et va se bercer de rêves de notoriété. Le jour où Uhde, appauvri par la crise économique, lui retire son soutien, ses repères s’effondrent et, emportée par des élans mystiques, Séraphine va connaître un sort semblable à celui de Camille Claudel. Elle mourra internée et oubliée de tous.

Médiathèque La Grenette
10 rue Amédée Bonnet
01500 Ambérieu-en-Bugey
04 74 38 37 31
mediatheque @ mairie-amberieuenbugey.fr
Horaires d'ouverture
Mardi : 15h30 - 18h30
Mercredi : 9h30 - 12h30 | 13h30 - 18h
Vendredi : 15h30 - 18h30
Samedi : 9h30 - 12h30