Normal view MARC view
Mes carnets : (juin-octobre 1940) : documents et témoignages pour servir à l'histoire / M.-M. Tony RévillonAuteur principal: Tony-Révillon, Marie-Michel, 1891-1957, AuteurPublication : O. Lieutier, 1945Description : 1 vol. (238 p.) ; 19 cmRésumé: RÉVILLON (MARIE, Michel, dit TONY-RÉVILLON), né le 24 avril 1891 à Paris (5e). Député de l'Ain de 1932 à 1935. Sénateur de l'Ain de 1935 à 1945. Lors de l'invasion allemande, il se rend à Bordeaux. C'est là, le 18 juin 1940, dans une école de la rue Anatole-France où se tient une réunion de députés et de sénateurs, qu'il prend la parole pour s'opposer à la demande d'armistice et préconiser la poursuite de la lutte en Afrique jusqu'à la victoire des Alliés. En compagnie, entre autres, d'Yvon Delbos, Georges Mandel et Campinchi, il s'embarque sur le Massilia qui le conduit à Alger. C'est là qu'il se trouve avant d'être placé en résidence surveillée à Marseille, lorsque est votée le 10 juillet 1940 la loi sur les pleins pouvoirs accordés au maréchal Pétain. Embarqué sur le Massilia, Michel Tony-Révillon ne prend pas part au vote du projet de loi constitutionnelle le 10 juillet 1940. Ennemi potentiel du régime de Vichy, il est placé en résidence surveillée à Marseille. Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977).Sujet : Seconde guerre mondiale : 1940 : Massilia
Home library Call number Status Date due Barcode
1- Médiathèque d'Ambérieu
Réserve
FL 944.08 TON (Browse shelf) Consultation sur place 0253081004

édition originale ; envoi autographe signé "A mon ami A(médée) Mercier. Bien affectueusement. Tony Révillon." Carte de visite à son nom et à celui de son ami Jean Saint-Cyr manuscrit.

RÉVILLON (MARIE, Michel, dit TONY-RÉVILLON), né le 24 avril 1891 à Paris (5e).

Député de l'Ain de 1932 à 1935. Sénateur de l'Ain de 1935 à 1945.

Lors de l'invasion allemande, il se rend à Bordeaux. C'est là, le 18 juin 1940, dans une école de la rue Anatole-France où se tient une réunion de députés et de sénateurs, qu'il prend la parole pour s'opposer à la demande d'armistice et préconiser la poursuite de la lutte en Afrique jusqu'à la victoire des Alliés. En compagnie, entre autres, d'Yvon Delbos, Georges Mandel et Campinchi, il s'embarque sur le Massilia qui le conduit à Alger. C'est là qu'il se trouve avant d'être placé en résidence surveillée à Marseille, lorsque est votée le 10 juillet 1940 la loi sur les pleins pouvoirs accordés au maréchal Pétain.

Embarqué sur le Massilia, Michel Tony-Révillon ne prend pas part au vote du projet de loi constitutionnelle le 10 juillet 1940.

Ennemi potentiel du régime de Vichy, il est placé en résidence surveillée à Marseille.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Médiathèque La Grenette
10 rue Amédée Bonnet
01500 Ambérieu-en-Bugey
04 74 38 37 31
mediatheque @ mairie-amberieuenbugey.fr
Horaires d'ouverture
Mardi : 15h30 - 18h30
Mercredi : 9h30 - 12h30 | 13h30 - 18h
Vendredi : 15h30 - 18h30
Samedi : 9h30 - 12h30