Normal view MARC view
Con intimissimo sentimento / Ludwig Van BeethovenAuteur principal: Beethoven, Ludwig van, 1770-1827Auteur secondaire collectivité: Quatuor TerpsycordesPublication : Quatuor Terpsycordes, 2013Description : 1 d.c. + livretContient: Quatuor, op. 18/6, si bémol majeur • Quatuor, op. 132, la mineurRésumé: Monuments de la musique, les quatuors à cordes de Beethoven sont encore à découvrir sur instruments d'époque, en suivant le fil de l'histoire et des styles. Après Haydn et Schubert, le Quatuor Terpsycordes nous livre deux quatuors de Beethoven, l'opus 18 nā6 et le somptueux opus 132. Vingt-cinq années les séparent, et pourtant, il existe une fascinante parenté entre ces deux quatuors dans les états d'âme qui les animent. Ces oeuvres oscillent entre un état d'exaltation intense et une profonde mélancolie, cette Malinconia qui donne son titre à l'adagio final de l'opus 18, dont Beethoven disait qu'il devait être jouée "avec la plus grande délicatesse" (Questo pezzo si deve trattare colla più gran delicatezza). Quant à l'opus 132, il contient une autre indication autographe apposée en tête du troisième adagio du mouvement central : Con intimissimo sentimento. Ce sentiment le plus intime trouve un écho particulier dans les sonorités dénudées et sensibles des instruments Vuillaume. Les cordes en boyau permettent de rendre de façon extrêmement transparente la densité et la complexité polyphoniques de Beethoven. Le Quatuor Terpsycordes joue sur des instruments de Jean-Baptiste Vuillaume, exceptionnel luthier français du XIXe inspiré par les grands maîtres de Crémone, ami de Berlioz, Paganini et de l'acousticien Savart..Sujet : AmbronayRessources en ligne : Ludwig van Beethoven / Con intissimo sentimento
Home library Call number Status Notes Date due Barcode
1- Médiathèque d'Ambérieu
Rez-de-chaussée
3.094 BEE (Browse shelf) Available Ambronay + 1 livret 0174161004

Quatuor, op. 18/6, si bémol majeur Quatuor, op. 132, la mineur

Monuments de la musique, les quatuors à cordes de Beethoven sont encore à découvrir sur instruments d'époque, en suivant le fil de l'histoire et des styles. Après Haydn et Schubert, le Quatuor Terpsycordes nous livre deux quatuors de Beethoven, l'opus 18 nā6 et le somptueux opus 132. Vingt-cinq années les séparent, et pourtant, il existe une fascinante parenté entre ces deux quatuors dans les états d'âme qui les animent. Ces oeuvres oscillent entre un état d'exaltation intense et une profonde mélancolie, cette Malinconia qui donne son titre à l'adagio final de l'opus 18, dont Beethoven disait qu'il devait être jouée "avec la plus grande délicatesse" (Questo pezzo si deve trattare colla più gran delicatezza). Quant à l'opus 132, il contient une autre indication autographe apposée en tête du troisième adagio du mouvement central : Con intimissimo sentimento. Ce sentiment le plus intime trouve un écho particulier dans les sonorités dénudées et sensibles des instruments Vuillaume. Les cordes en boyau permettent de rendre de façon extrêmement transparente la densité et la complexité polyphoniques de Beethoven. Le Quatuor Terpsycordes joue sur des instruments de Jean-Baptiste Vuillaume, exceptionnel luthier français du XIXe inspiré par les grands maîtres de Crémone, ami de Berlioz, Paganini et de l'acousticien Savart.

GAM 3760135100378 disque compact 20,02 E

Médiathèque La Grenette
10 rue Amédée Bonnet
01500 Ambérieu-en-Bugey
04 74 38 37 31
mediatheque @ mairie-amberieuenbugey.fr
Horaires d'ouverture
Mardi : 15h30 - 18h30
Mercredi : 9h30 - 12h30 | 13h30 - 18h
Vendredi : 15h30 - 18h30
Samedi : 9h30 - 12h30